À propos

Suite de la réédition de l'intégrale d'Edmond le cochon, ce volume reprend les deux derniers volets parus chez Albin Michel, Le continent mystérieux et Le Mystère Continental.
Cette nouvelle édition, minutieusement restaurée à partir des originaux noir et blanc est agrémentée d'une histoireinédite de 12 pages ainsi que de nombreux essais, non retenus dans sa précédente version. On y retrouve Edmond et ses compagnons là où on les avait laissés, en Afrique, fraîchement débarqués, et ceux-ci sont tour à tour confrontés à des cannibales amateurs de cochons, à des explorateurs fous et à une imitation de Tarzan encore plus niaise que l'original (s'il en est).


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes


  • Auteur(s)

    Jean-Marc Rochette, Martin Veyron

  • Éditeur

    CORNELIUS

  • Distributeur

    SODIS

  • Date de parution

    17/06/2010

  • Collection

    Solange

  • EAN

    9782915492347

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    29 cm

  • Largeur

    22 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    680 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Marc Rochette

Jean-Marc Rochette est peintre, illustrateur et auteur de bande dessinée.
Il commence sa carrière au cours des années 1970 dans Actuel et L'Écho
des Savanes. Avec Martin Veyron, il crée la série Edmond le cochon
(1979). Il succède ensuite au dessinateur Alexis pour la série Le Transperceneige,
scénarisée par Jacques Lob, dans (À SUIVRE) où il scénarise
et dessine aussi Claudius Vigne. Par la suite, il se penche sur la littérature
jeunesse et participe notamment au journal Okapi. Il se remet à la
science-fiction à la fin des années 1990 en reprenant Le Transperceneige
et en créant la série L'or de l'esprit avec Benjamin Legrand, avec qui il
avait déjà réalisé Requiem blanc en 1987. En 2003, avec René Pétillon,
il donne naissance à la série burlesque Louis et Dico, qui paraît dans
L'Écho des Savanes, une histoire de fous qui n'est pas sans rappeler son
Napoléon et Bonaparte, prix de l'humour au festival d'Angoulême en
2001. En parallèle, il poursuit un travail de peintre et d'illustrateur.

Martin Veyron

empty