Le tour de valse (réservé à un public averti)

,

À propos

En septembre 1946, Vitor Kolonieitsev est arrêté sur dénonciation anonyme et déporté en Sibérie au camp de Taïchet. Il est condamné à dix ans de rééducation par le travail. Il laisse une femme, Kalia, et deux enfants, Serioja et Voulia. Les années passent. Kalia correspond régulièrement avec son mari. Jusqu'au jour où celui-ci lui demande d'arrêter de lui écrire, ses lettres ravivant toute l'ignominie de la situation. Kalia essaie tant bien que mal de survivre, elle qui est considérée comme la femme d'un Zek, un ennemi du peuple.
Avril 1953. Staline meurt et, dans les mois qui suivent, des milliers de prisonniers reviennent des camps. Mais pas Vitor. Sans nouvelles, Kalia décide d'aller en Sibérie, pour le retrouver. Elle doit gagner peu à peu la confiance de la population, peu encline à parler de ce qui se passait dans les camps à quelques kilomètres de chez eux. Au fil des semaines, elle rencontre d'anciens Zeks restés dans la région, n'ayant plus nulle part où aller. Elle va alors apprendre toute l'horreur de leurs conditions de vie, et l'instauration d'une pratique particulièrement perverse : le tour de valse.

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes

  • Auteur(s)

    Denis Lapière, Ruben Pellejero

  • Éditeur

    Dupuis

  • Date de parution

    28/02/2013

  • Collection

    Aire Libre

  • EAN

    9782800157122

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    72 Pages

  • Longueur

    31 cm

  • Largeur

    23.5 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    695 g

  • Lectorat

    à partir de 16 ans

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Denis Lapière

Je suis né en août 1958 à Namur. Aujourd'hui, je suis marié et père de trois enfants. Je vis en région liégeoise.Après une licence en sociologie, je suis entré dans l'univers de la BD en ouvrant une librairie spécialisée à Charleroi (Tropica BD, qui existe toujours). Rapidement, je suis passé à l'écriture de scénarios.Aujourd'hui, j'ai publié près de 80 albums chez Dupuis, Le Lombard, Casterman, Albin Michel, Futuropolis, Dargaud.Je refuse de me cantonner dans un seul style, simplement parce que je trouve autant de plaisir et de satisfaction à travailler sur une série pour enfants qu'à un one-shot pour adulte ou une série pour adolescents. Je ne mets pas de hiérarchie dans ces genres, car pour moi seule compte la volonté de raconter et la force des émotions.J'ai coécrit deux long métrages de cinéma. L'Avion pour Cédric Khan (avec Isabelle Carré), adaptation de ma série Charly, et Comme Tout le Monde pour Pierre-Paul Renders (avec Thierry Lhermite et Chantal Lauby).De mai 2005 à janvier 2010 j'ai été responsable éditorial des collections Puceron et Punaise au sein des éditions Dupuis.

Ruben Pellejero

Né à Badalona, en Espagne, le 20 décembre 1952, Ruben Pellejero aborde dès 1970 une brillante carrière d'illustrateur avant de se tourner, en 1983, vers la bande dessinée pour le magazine CIMOC.

Après avoir réalisé seul Historias de Barcelona, il s'associe avec le scénariste argentin Jorge Zentner pour illustrer Las Memorias de Monsieur Griffaton (1983), FM (1984) et deux aventures de Dieter Lumpen, dont l'une (Le Poignard d'Istamboul) sera reprise par le petit éditeur belge Magic-Strip en 1986, suivie par F.M. en fréquence modulée et Les Mémoires de Monsieur Griffaton..

Cette première initiative lui ouvre le marché français et on va le retrouver au catalogue de Casterman à la suite de prépublications dans A SUIVRE ou CORTO. Parallèlement, il est requis par JE BOUQUINE pour illustrer une nouvelle policière de Michel Grisolia (Menace dans la nuit, 1988) et l'hebdomadaire FRIPOUNET publie l'adaptation illustrée de La Flûte enchantée qu'il imagine avec Zentner. Un troisième épisode de Dieter Lumpen (Le prix du charron) est accueilli dans A SUIVRE en 1993, suivi par Le Silence de Malka (1996), qui se trouvera honoré par le festival d'Angoulême comme meilleur album étranger.

En 1999, Casterman propose l'anthologie Blues et autres récits en couleurs, ainsi que Tabou, toujours sur scénario de Zentner.

Pour la collection Aire Libre, il illustre un émouvant scénario réaliste de Lapière (Un peu de fumée bleue, 2000), qui marque une nouvelle étape dans une ?uvre à la fois forte et intimiste, d'une remarquable élégance graphique.

empty